28/12/2014

Sortie de la tour

Fleur de cactus en bas de chez moi (fleurit une fois par an pendant une journée)



Ma fille, il faut changer d'amour,
Ou vous entrerez dans la tour...

Vient la fin de l'année et le moment, enfin, de sortir de la tour (d'ivoire) où l'on s'était calfeutrée, où on a beaucoup lu et mangé des pâtes au fromage de chèvre et aux artichauts...

Ce qui surnagera de 2014...

Des BD (ou romans graphiques pour les snobs) magnifiques : Aujourd'hui est le dernier jour du reste de ta vie (paru en français sous le titre Trop n'est pas assez), qui raconte le voyage en Italie de deux jeunes Viennoises punks, Ulli et Edi, dans les années 1980 ; Aya de Yopougon (malheureusement seulement lu jusqu'au tome 4) : Abidjan dans les années 1970, et là aussi des jeunes filles au caractère bien trempé...

Une relecture : A Map of Home de Randa Jarrar, mon premier roman absolument préféré sur l'adolescence, relu deux fois cette année et que je commence à offrir tous azimuts et à connaître par cœur, un peu comme la trilogie d'Hortense de Jacques Roubaud il y a quelques années. Ce livre est tellement adorable, drôle, mélancolique, humoristique, triste, plein d'enthousiasme et de cruauté -- un peu comme la vie quoi -- que vous devriez vraiment le lire.

Des héroïnes badass comme Ulli, Nidali Ammar et les jeunes filles de Yop City. Je voudrais être comme elles.

Un essai génial sur l'immunité, les vaccins, les vampires, les virus, le langage, le sang, les maladies réelles et métaphoriques et la maternité : On Immunity: An Inoculation, d'Eula Biss ; fascinant par sa beauté, sa clarté et son intelligence. À part ça, si comme moi vous connaissez des gens qui pensent que les vaccins rendent autistes et sont le mal incarné, ça pourrait (éventuellement) leur être utile de lire ce livre, qui par ailleurs donne envie de donner son sang le plus vite possible ; à recommander également si vous venez de/allez bientôt avoir un enfant (vous pouvez lire une critique ici).

Un roman trois étoiles, The Last of Her Kind de Sigrid Nunez ; je n'en reviens toujours pas. Une histoire d'amitié compliquée, sur fond de contre-culture des années 1960 et 1970. Là encore, des femmes fortes, ça semble être une de mes obsessions.

Une dystopie linguistique et urbaine très angoissante, avec quelque chose d'un peu kafkaïen, même si la comparaison est facile : Épépé de l'écrivain hongrois Ferenc Karinthy.

Une série d'essais brefs et stimulants sur le féminisme et la culture populaire, à travers les prismes de la classe, la race, le genre et la sexualité. Drôle et intelligent, donne matière à réflexion : Bad Feminist de Roxane Gay.

Pour de la fantasy pleine d'humour, de charme et de légèreté (alors que, disons-le, le genre souffre souvent d'une certaine lourdeur épico-héroïque) : allez lire Diana Wynne Jones ; j'ai complètement adoré Dark Lord of Derkholm et sa suite, Year of the Griffin. Magie et humour, ça n'est pas si fréquent.

Pour se prendre un grand coup de poing dans la figure : L'Aveuglement de Saramago ; pour pleurer à chaudes larmes : Life and Times of Michael K de Coetzee.

De la fiction historique : la très brève vie, par petites touches, du poète Novalis dans l'Allemagne du XVIIIe siècle et l'expédition Narváez racontée par Mustafa dit Estebanico, esclave maure et rare survivant d'une tentative d'exploration désastreuse du Nouveau Monde (interview super intéressante de l'auteure à lire ici). Fascinant dans les deux cas.

Le livre sur le changement climatique que tout le monde devrait lire. Je termine par lui car c'est, peut-être, le plus important.

---

La musique de fond c'était souvent The Ballad of Chasey Lain, une chanson grossière et humoristique qui donne la pêche. Grâce à Nidali Ammar (héroïne de A Map of Home), on a aussi écouté et aimé Big Pimpin' (chanson super misogyne de Jay-Z, donne également la pêche) et Abdel Halim Hafez, qui lui se lamente parce que sa voisine a déménagé (c'est vraiment pas le même genre). J'ai de plus en plus envie d'apprendre l'arabe.

La série de l'année c'était Breaking Bad, ou comment changer votre façon de voir ce prof de physique-chimie lunetteux et un peu terne que vous avez eu au lycée. Vraiment trop trop bien.

Sortir de la tour m'a donné envie d'aller à une conférence marxiste (hum) à Melbourne, au mois d'avril. C'est grave ? Les invités ont juste l'air tellement intéressants. Sinon, toujours pour le côté obscur, j'adore Harvest Moon, un jeu de simulation où on fait semblant d'être un fermier japonais. J'ai fini de lire la trilogie Hunger Games et, comme à peu près tout le monde, il me semble que le premier livre est de loin le meilleur -- il est vraiment bien d'ailleurs. Le reste se lit avec impatience et, je dois l'avouer, s'oublie vite.

Ma voisine coud de ravissants sacs en tissu recyclé et moi je voudrais faire une courtepointe pour bébé en patchwork depuis que j'ai vu celles que fait une dame charmante prénommée Ginette (véridique, sa mère était pied-noire). C'est un travail extrêmement minutieux et laborieux consistant à assembler, à tout petits points, de minuscules hexagones de tissus. Demande une patience infinie, et une certaine habileté.

Les Flinders Ranges avec ma sœur, mes neveux et Charles, c'était super chouette. On a vu plein de kangourous sauvages, des émeus fiers comme des hidalgos qui traversaient gracieusement et maladroitement la route, la brume épaisse nimbant les collines et cette boue rouge extrêmement collante qui recouvre uniformément chaussures, bas de pantalons et châssis de voitures.
        
--


{Lu} le petit cœur un peu nunuche indique un livre que j'ai tout particulièrement aimé

1-Lalami, Laila, Hope and Other Dangerous Pursuits, Chapel Hill, Algonquin Books, 2005 (liseuse) recueil de nouvelles, Maroc, immigration, traversée du détroit de Gibraltar, Espagne, pauvreté, chômage, exil, espoir, religion, famille, solitude, prostitution, racisme, corruption

2-Wynne Jones, Diana, Dark Lord of Derkholm, HarperCollins, 1998 (liseuse) roman, fantaisie humoristique, univers magique, parodie, vie de famille, famille nombreuse, adolescence, aventures, tourisme de masse, voyage organisé, capitalisme, exploitation, griffon, dragon, animaux magiques, fratrie, démon, mise en scène ♥

3-Wynne Jones, Diana, Year of the Griffin, 2000 (liseuse) suite de Dark Lord of Derkholm, roman académique, fantaisie humoristique, parodie, humour, vie de campus, université, enseignement, amitié, amour, voyage sur la lune, professeurs, étudiants, griffon, magie, familles compliquées, secrets, jeunesse, enthousiasme, assassins, pirates, sénateurs, nains, dissertations ♥

4-Kaysen, Susanna, Girl, Interrupted, New York, Turtle Bay Books, Random House, 1993 (livre) relecture, memoir (court texte biographique), internement volontaire, borderline personality disorder, vie à l'HP, instantanés, non linéaire, brain and mind, femmes entre elles, univers parallèle, maladie mentale, trouble with visual patterns, a bunch of girls sitting on the floor smoking cigarettes, amitié ♥

5-Aslan, Reza, Zealot. The Life and Times of Jesus of Nazareth, Random House, 2013 (liseuse) Jésus l'homme vs Jésus Christ, Jésus historique, histoire de la Palestine au Ier siècle, messie, évangiles, Saint Paul, zélote, occupation romaine, révolte, nature divine ou humaine de Jésus, concile de Nicée, symbole de Nicée (Nicean Creed), Jacques le Juste (frère de Jésus), Temple, Jérusalem, Nazareth, Galilée (nord) et Judée (sud), Hérode Ier le Grand et Hérode Antipas, crucifixion, bandits (lestai), nationalisme juif, grand prêtre, message social, révolution, judaïsme et christianisme, Flavius Josèphe, source Q (texte hypothétique), miracles et magie, guérisseur, évangiles synoptiques (Marc, Mathieu, Luc), théologie pauline, douze apôtres pour douze tribus d'Israël, Paul treizième apôtre, destruction du deuxième Temple, Jésus vu par..., le Jésus du christianisme actuel est celui de Paul, sédition, époque agitée

6-Oreskes, Naomi, Conway, Erik M., Merchants of Doubt. How a Handful of Scientists Obscured the Truth on Issues from Tobacco Smoke to Global Warming, Bloomsbury Press, 2010 (livre) essai, science, science et démocratie, politique, peer review, institutions scientifiques, comment fonctionne la science, éthique scientifique, attaquer la science, semer le doute, désinformation, consensus scientifique, science et politique, misrepresentation (déformation des faits), deflect attention, refutation by distraction, discounting faraway costs, finding facts/fighting facts, paralysis by analysis (tjs plus de données pr que rien n'avance), fairness doctrine ♥

lien cancer-tabac, tabagisme passif, cigarette, lobbying

trou dans la couche d'ozone, CFC

pluies acides, forêt, pollution, smokestacks

DDT, malaria, Rachel Carson, hormesis, dose-response curve

guerre froide, anticommunisme, guerre des étoiles (SDI, Strategic Defense Initiative), faucons, hiver  nucléaire

réchauffement climatique, climate change denial, Ben Santer, 1995 IPCC SAR chapter 8, IPCC, Bert Bolin, fingerprinting, la vapeur d'eau est un gaz à effet de serre, troposphère et stratosphère, dioxyde de carbone

Fred Singer, Fred Seitz, Robert Jastrow, William Nierenberg, fondamentalisme du marché, anti-régulation, cornucopisme, Milton Friedman, anti-environnementalisme, EPA (Environmental Protection Agency), neighbourhood effects (terme friedmanien)-externalités négatives, défense de la liberté, the government is the problem, not the solution, laissez-faire, foi aveugle en la technologie (technofidéisme), George C. Marshall Institute

Pour l'instant le meilleur livre de l'année (mars). Passionnant et important pour comprendre les grands enjeux contemporains. Se lit comme une histoire extrêmement intéressante, recherche pointue et fouillée.

7-Carson, Anne, Autobiography of Red, Vintage Contemporaries, 1998 (livre) roman en vers libres, poème en prose, mythologie grecque, Stésichore, Héraklès, Geryoneis (Géryonide), Geryon (Géryon), adaptation, poésie épique, monstre rouge ailé, enfance, histoire d'amour, homosexualité, volcan, Buenos Aires, Lima, Andes, Pérou, photographie, jalousie, café Mitwelt, quechua, allemand, philosophie, artiste, intertextualité, roman de formation (coming-of-age story), roman expérimental

8-Coetzee, J.M., Slow Man, 2005 (livre) roman, accident de vélo, vieillesse, solitude, infirmité, unijambiste, infirmière, immigration, amour déplacé ou malséant, sans enfants, désir d'une vie de famille, romancière, bizarre, recumbent bike, Hasselblad, photographie, Adelaide, Antoine Fauchery, ridicule, Elizabeth Costello, soin, relation auteur-personnages, métafiction, désir de laisser quelque chose après soi

9-Fitzgerald, Penelope, The Blue Flower, 1995 (liseuse) fiction historique, vie de Novalis, vie quotidienne dans l'Allemagne de la fin du XVIIIe siècle, famille nombreuse, Jena (ville universitaire), inspecteur des mines de sel, amour incompréhensible (de Hardenberg pour Sophie), maladie, frères et soeurs, poésie, philosophie, Fichte, Schlegel, Goethe, freiherr, Sophie von Kühn (petite fille ordinaire ?), frères Moraves (Hernnhuter Brüdergemeine), montagnes du Harz, simplicité, mourir jeune, Weißenfels, jour de lessive, Grüningen, Karoline Just, Erasmus Hardenberg, Sidonie Hardenberg, der Bernhard (eau, noyade, ange), Saale (rivière près de Weißenfels où se noiera Bernhard), électorat de Saxe, jeunesse, idéalisme, vie provinciale, déception, mystère, opération sans anesthésie, rêve de la fleur bleue, rêve brisé, amour silencieux (de Karoline Just pour Hardenberg), plongée dans la réalité des personnages, chapitres très courts, vignettes, mélancolie, aspirer à autre chose, Weltschmerz (world-pain, world-weariness, douleur d'être au monde, réalité pas à la hauteur de l'esprit), sentiment d'aliénation, nourritures étranges, vie domestique ♥

10-Coetzee, J.M., Life and Times of Michael K, 1983 (livre) roman bref, Afrique du Sud, voyage, Le Cap, Karoo, Stellenbosch, Prince Albert, bec de lièvre, fils, mère, jardinier, simplicité, muet, guerre civile, camp d'internement, hôpital, grève de la faim, artiste de la faim, Kafka, liberté, solitude, ermite, orphelinat (Huis Norenius), potiron, graines, sommeil, médecin, vivre libre, ne pas être un esclave ou un domestique, ferme abandonnée, barrage, chèvres sauvages, se nourrir (insectes, larves, oiseaux, racines, lézards), jeûner, dénuement, simplet  ♥

11-Mishani, Dror A., The Missing File, translated from the Hebrew by Steven Cohen, 2013 (Tik Needar, Keter Books, 2011) (liseuse) roman policier, enquête, Holon (banlieue de Tel Aviv), Avraham Avraham (inspecteur de police souffrant d'un manque de confiance en lui), adolescent, disparition, interrogatoires, voyage à Bruxelles, classe moyenne israélienne, Kafka (lettre au père), voisin, lettres anonymes, désir d'écrire, alternance des points de vue, retournements de situations, début d'une série ♥

12-Kafka, Franz, Letter to my Father, translated by Howard Colyer, 2008 (Brief an den Vater, 1919) (liseuse) lettre, père et fils, reproches, mal-être, famille, ironie, méchanceté, cruauté, se sentir nul, père-ogre, monstre, lettre jamais lue par son destinataire, incompréhension, mépris, sentiment de faiblesse, comment être soi-même malgré ses parents ♥  

13-Browning, Christopher R., Ordinary Men: Reserve Police Battalion 101 and the Final Solution in Poland, 1992 (livre) histoire de la Shoah, district de Lublin, Józefów, Order Police (Ordnungspolizei), solution finale, mass murder, massacre, déportations, ghettos, banalité du mal, conformité au groupe, obéissance aux ordres, personnalité autoritaire, 1942-1943, Jew Hunt (Judenjagd), Harvest Festival (Erntefest), cruauté, désensibilisation, déshumanisation, racisme, distanciation, partage des tâches, Trawniki (camp) et Trawnikis (gardes), Hiwis (Hilfswilligen), expliquer n'est pas excuser, SS, Odilo Globocnik (ordure), zone grise (Primo Levi), Stanley Milgram (expérience de), psychologie, guerre, war frenzy, brutalization

14-Abouet, Marguerite, Oubrerie, Clément, Aya de Yopougon, Paris, Gallimard Jeunesse, "Bayou", 2006 (tomes 1 et 2), 2007 (tome 3), 2008 (tome 4) (livre) bédé, Abidjan, Yop City, Côte d'Ivoire, Afrique, jeunes filles, vie quotidienne, Adjoua, Aya, Bintou, vie de famille, amour, sexe, amitié, s'amuser, bébé, séduction, séries C (coiffure, couture, chasse au mari), chocobisme, respecte mon statut d'homme, belle comme le soleil de dix-huit heures, freshnie (jolie jeune fille), danse, maquis, sauce arachide, homosexualité, polygamie, Paris, coiffure, pluie et froid, choc culturel, indifférence, foyer de travailleurs immigrés

15-Saramago, José, L'aveuglement, traduit du portugais par Geneviève Leibrich, Paris, Seuil, "Points", 1997 (Ensaio sobre a Cegueira, Lisbonne, Caminho, 1995) (livre) roman, fiction, ville, épidémie de cécité subite, mal blanc, quarantaine, camp de concentration, comment rester humain dans des circonstances inhumaines, catastrophe, viol, aucuns noms propres, très peu de références culturelles, fable, allégorie, femme du médecin, longues phrases, virgules à la place des points, pas de guillemets, universalité, violence, effondrement de la société, fragilité de la civilisation, chien, amour, courage, groupe

16-Corneille, Pierre, La place royale, ou l'amoureux extravagant, Paris, Augustin Courbé, 1637  (livre) comédie, amours, cruauté, liberté, rupture, Alidor, Angélique, Cléandre, Doraste, Phylis, couvent, promesse de mariage, enlèvement, fausse lettre, alexandrins, stances

17-Chagall, Marc, Ma vie, traduit du manuscrit russe par Bella Chagall, 1928 (liseuse) Witebsk, Russie impériale, hareng, boucherie, abattoir, viande, souvenirs d'enfance, autobiographie, vie juive dans la Zone de résidence, Paris, Moscou, Pétersbourg, école d'art, peinture, révolution, écriture visuelle, vignettes, images, Léon Bakst, Blaise Cendrars, Apollinaire, Bella Rosenfeld, vocation artistique, hassidisme, nourriture

18-Mengestu, Dinaw, All our Names, 2014 (liseuse) roman, alternance des points de vue, Isaac, Helen, Afrique, Kampala (Ouganda), USA, Midwest, Chicago, réfugié, exil, étudiant étranger, révolution, années 1970, ségrégation, amour et amitié, assistante sociale, identité, secrets, noms, nom d'emprunt, scène du diner, racisme {acheté, avec le livre suivant, en prévision de mon deuxième curetage, mais en fait je n'ai rien lu à l'hosto, où je suis restée très peu de temps}

19-Meyer, Deon, Thirteen Hours, translated from the Afrikaans by K.L. Seegers, 2008 (2009 pour la traduction) (13 uur) (liseuse) roman, polar, Le Cap, suspense, très excitant à lire, Afrique du Sud, écriture nerveuse, Benny Griessel, poursuite, jeune fille à sauver, alcoolisme, industrie de la musique, méchants très méchants, police, enquête, action-packed, palpitant, double meurtre, sexe, Table Mountain (montagne à sommet plat qui surplombe Le Cap), mentor

20-Zweig, Stefan, The World of Yesterday, translated from the German by Anthea Bell, London, Pushkin Press, 2009 (Die Welt von Gestern, Stockholm, 1942) (liseuse) autobiographie, Vienne, Europe, vie littéraire, Theodor Herzl et la Neue Freie Presse, Verhaeren, Rilke (élégance, perfection de son écriture, ses vêtements, ses emballages cadeaux, ses domiciles de nomade), Rodin, Yeats (lecture mise en scène), théâtre, malédiction (mort des trois acteurs qui devaient jouer sa pièce), Berlin, Paris, Londres, école, Autriche-Hongrie (temps arrêté, paix, sûreté, prospérité), vie à l'hôtel, rencontrer plein d'artistes, ne pas devoir travailler, Insel Verlag, s'ennuyer à l'école, classe moyenne fortunée, Walter Rathenau (industriel et homme politique pdt République de Weimar, assassiné par nationalistes), Âge d'or de l'Europe, échec d'une civilisation, Freud, Karl Haushofer, Salzbourg, Première Guerre mondiale, Romain Rolland, entre-deux-guerres, pacifisme, écriture, succès, période de répit entre les deux guerres, voyages, Union soviétique, Maxime Gorki, 1933, exil à Londres, être apatride

21-B., David, L'Ascension du Haut Mal, Paris, L'Association, 1996-2003 (livre) bédé, autobiographie, famille, maladie, mort, frère épileptique, rêves, macrobiotique, riz complet, spirites, médiums, gourous, communautés, hôpital, médecins, ésotérisme, années 70, Raymond Abellio, recherche désespérée de quelque chose auquel se raccrocher face à une situation très dure, crises, montagne escarpée, grimper jusqu'au sommet, noir et blanc, Orléans (Olivet), histoire familiale, grands-parents, guerre, batailles, violence, fascination pour Gengis Khan, dessiner, fantômes dans le jardin, solitude, stérilité masculine, l'Empire des lumières de Magritte, dessin expressioniste, m'a fait pleurer, tome 6 page 15 "J'ai lu des tas d'histoires qui m'ont fait du bien. Je voudrais à mon tour toucher les gens avec mes livres.", Georges Pichard (auteur de Paulette), École Duperré, étudiant à Paris, imaginaire bouée, faire des livres, inventer des histoires, construction d'un imaginaire, souvenirs, mythologie familiale

22-McCullers, Carson, The Heart is a Lonely Hunter, 1940 (liseuse) roman, réalisme, Deep South, alternance du point de vue, 1938-1939, John Singer (sourd-muet intelligent et plein d'empathie), Spiros Antonapoulos (sourd-muet obèse et un peu stupide, ami cher de Singer), Biff Brannon (patron du New York Café), Mick Kelly (adolescente de quatorze ans fascinée par la musique), Benedict Mady Copeland (médecin qui veut aider ses frères noirs à se libérer de leur condition), Portia (sa fille, résignée au sort qui lui est fait en tant que femme de couleur), Jake Blount (sorte de révolutionnaire aux idées peu claires, alcoolique, parfois violent), Blubber Kelly (petit frère de Mick, il tire sur Baby Wilson), vie dans une petite ville, solitude, sourd-muet, inadapté, musique, famille, locataire, café, racisme, besoin de s'exprimer, adolescence, révolte, besoin de parler, narration omnisciente à la troisième personne, narrateur anonyme, amitié, médecin, condition noire, condition ouvrière, rêves, comment la société réprime l'individu -- un beau texte plein de sensibilité et d'intelligence, triste mais pas déprimant, écrit alors que CMC n'avait que vingt-trois ans

23-Lust, Ulli, Heute ist der letzte Tag vom Rest deines Lebens, Berlin, avant-verlag, 2009 (livre) roman graphique, bédé, fin de l'adolescence, punk, révolte, voyage en Italie, Sicile, machisme, viol, amitié, être contre le système, mafia, liberté, rencontres, drogue, duo de copines, la mince et la ronde, peur, sexualité

24-Murakami, Haruki, Colorless Tsukuru Tazaki and His Years of Pilgrimage, translated from the Japanese by Philip Gabriel, London, Harvill Secker, 2014 -- Shikisai o Motanai Tazaki Tsukuru to, Kare no Junrei no Toshi, Tokyo, Bungeishunju Ltd., 2013 (livre) roman, Japon, Tokyo, Nagoya, Finlande, groupe d'amis, couleurs, noms, solitude, suicide, amitié, amour, mort, viol, rêve, céramiste

25-Binet, Laurent, HHhH, Paris, Grasset, 2010 (livre, relecture), toujours bien mais je suis plus critique que lors de ma première lecture, Deuxième Guerre mondiale, Tchécoslovaquie, protectorat de Bohême-Moravie, opération Anthropoïde, Heydrich, Jozef Gabčik et Jan Kubiš, Prague, pistolet mitrailleur Sten qui s'enraye au moment fatidique, tram, vélo, voiture décapotable, horreur nazie, Lidice (représailles), partisans, fascination pour un sujet, comment écrire l'histoire, écrire contre le roman historique, SD, SS, RSHA, Hans Frank (libraire des Sudètes), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, bête blonde, boucher de Prague, bourreau, Saint-John Perse (dans un épisode peu glorieux), qui est/sont le(s) héros de l'histoire ?, église des Saints-Cyrille-et-Méthode, trahison (Karel Čurda), famille Moravec -- ce qui me gêne un peu et la raison pour laquelle j'ai moins aimé cette fois-ci, c'est lorsque LB revendique ses girl-friends forcément sublimement belles, ses haines et ses amours de façon très adolescente et immature, je ne sais pas bien dire pourquoi mais ça m'a agacée

26-Patchett, Ann, State of Wonder, 2011 (liseuse) roman, amitié, amour, mort, fièvre, Minnesota, Brésil, Manaus, Amazone, tribu Lakashi, fertilité, malaria, science, médecine, recherches, science-fiction, danger, insectes, enfant, voyage aux Enfers, Heart of Darkness, césarienne, opération, serpents, insectes, tâche héroïque, Rio Negro, échange de l'homme contre l'enfant

27-Nunez, Sigrid, The Last of Her Kind, 2006 (liseuse) roman, fiction, fin des années soixante, étudiantes à l'université, amitié féminine, radicalisme, contre-culture, femmes, sœurs, classes sociales, race, vie en prison, prison pour femmes, New York, Barnard College (Columbia), camarade de chambre, amour, drogue, fugue, vie de couple, Kathy Boudin, have and have-nots, Riverside Park, viol, haine de son milieu social ♥ (meilleur roman de l'année pour l'instant)

28-Desai, Kishwar, Origins of Love, 2012 (liseuse) roman, fiction, enquête, Inde, Mumbai, Delhi, Gurgaon, Londres, clinique de gestation pour autrui, surrogacy industry, utérus à louer, corruption, stem-cell research, Simran, adoption, désir d'enfant, pauvreté, femmes (bon roman sans plus), donneur de sperme, récolte d'ovule, infertilité, ART (assisted reproductive techniques), FIV, blastocyste

29-Voronkova, Liouba, La petite fille de la ville, traduit du russe par Cécile Loeb, Paris, Éditions Fernand Nathan, "Bibliothèque internationale", 1968 -- Dievotchka iz goroda, Éditions d'État de littérature enfantine Dietguiz, Moscou-Leningrad, 1943 (livre, relecture) roman, URSS, deuxième guerre mondiale, orpheline, vie à la campagne, paysans, mère et fille, hiver, alouettes, printemps, nature, grand-père, images dans le petit sac, ville et campagne, kolkhoze, propagande

30-Karinthy, Ferenc, Metropole, translated from the Hungarian by George Szirtes, Telegram Books, 2008 -- Epepe, 1970 (liseuse) roman, fiction, dystopie, Babel, univers hostile, solitude absolue, aliénation, incompréhension, linguiste, Budai, hôtel, ville énorme, foule, faire la queue, révolution, note d'espoir, univers kafkaïen, amour (le titre en hongrois, Epepe, ne signifie pas métropole ; c'est le nom (un des noms) de la jeune femme liftière avec laquelle Budai noue une relation)

31-Gay, Roxane, Bad Feminist, Corsair, 2014 (liseuse) essais, féminisme, sexualité, humour, classe, race, genre, politique, culture populaire, entertainment, tournoi de scrabble, Fifty Shades of Grey, séries télé, Hunger Games, films sur l'esclavage, expérience du viol, enseignement à l'université

32-Gay, Roxane, An Untamed State, New York, Black Cat, 2014 (liseuse) roman, fiction, conte de fées qui tourne mal, Haïti, USA (Miami, Nebraska), kidnapping, viol, violence, résilience, famille, misère, torture, sadisme, cruauté, détruire quelqu'un, Port-au-Prince, prison

33-Biss, Eula, On Immunity: An Inoculation, Minneapolis, Graywolf Press, 2014 (liseuse) essai, immunité, vaccin, ton personnel, santé, maladies, maladies métaphoriques, inoculation, vampires, Dracula de Bram Stoker, don du sang, transfusion sanguine, donneur universel (O négatif), herd immunity, maternité, éthique, évaluation des risques, langage, métaphore, variole (smallpox), virus (ni mort ni vivant, cf. Derrida), Achille trempé dans le Styx (tableau de Rubens)

34-Morrison, Toni, Beloved, Minneapolis, Graywolf Press, 2014 (liseuse) roman, fiction littéraire, mère (Sethe) et filles (Beloved et Denver), amour, esclavage, femmes entre elles, isolement, nourriture, cuisinière (Sethe), revenante, violence, infanticide, Sweet Home (plantation), entre quatre murs  

35-Collins, Suzanne, Catching Fire, New York, Scholastic Press, 2009 (liseuse) tome 2 des Hunger Games, fiction, insurrection, survie, amitié, amour, médias, jeux du cirque 

36-Collins, Suzanne, Mockingjay, New York, Scholastic Press, 2010 (liseuse) tome 3 des Hunger Games, fin de l'histoire 

37-Lalami, Laila, The Moor's Account, New York, Pantheon Books, 2014 (liseuse) roman, fiction historique, découverte des Amériques, expédition Narváez, Cabeza de Vaca, Azemmour, Maroc, Floride, exploration, catastrophe, cupidité, or, Indiens, tribus, torture, guerre, cannibalisme, nature, histoires et Histoire, changement de point de vue, radeaux, maître/esclave, privation de liberté, racisme, relations de classes, Empire espagnol, Texas, Mexique

38-Larrabeiti (de), Michael, The Borribles, New York, Tor Books, 2012 (1976) (liseuse) roman, littérature jeunesse, classique, Londres, enfants, aventures, liberté, fantaisie urbaine, steampunk, tribu, bataille, Battersea, Tamise, Wandsworth, égouts, anti-autorité, anarchisme, refus de l'argent, police

39-Larrabeiti (de), Michael, The Borribles Go for Broke, New York, Tor Books, 2012 (1981) (liseuse) tome 2 de la trilogie des Borribles, sauver Sam le cheval, rivalité entre frères (Flinthead et Spiff), trésor, mine, clochard


{Vu}

Cat on a Hot Tin Roof, Richard Brooks, 1958 (d'après une pièce de Tennessee Williams) (théâtre filmé, père écrasant, Sud des États-Unis, couple dysfonctionnel, jambe cassée, alcoolisme, fils raté, argent, héritage, marmaille, rivalité entre frères)
Who's Afraid of Virginia Woolf, Mike Nichols, 1966
The Party, Blake Edwards, 1968 (comédie)
Jellyfish (Meduzot), Etgar Keret et Shira Geffen, 2007 (Tel Aviv, film choral, serveuse, petite fille mystérieuse sortie de la mer, photographe, carer philippine, vieille dame très difficile, mariage, foulure ou fracture, hôtel, jeunes mariés, écrire, suicide)
North by Northwest, Alfred Hitchcock, 1959
Reflections in a Golden Eye, John Huston, 1967 (homme nu sur un cheval noir, petit rire insupportable d'Elizabeth Taylor, homosexualité réprimée, vie de garnison, domestique philippin homo flamboyant, femme dépressive, névrose, vie de couple infernale, équitation, Sud des USA, adaptation d'un roman de Carson McCullers)
Tokyo Monogatari, Ozu Yasujiro, 1953 (visite à Tokyo, voyage en train, aller voir ses enfants qui n'ont pas le temps, famille, générations, belle-fille, Noriko, couple, mort, ellipse, doux-amer, gentillesse, Onomichi, beauté des plans, ça me fait pleurer à chaque fois, Setsuko Hara, caméra basse et qui bouge très peu)
Picnic at Hanging Rock, Peter Weir, 1975 (groupe d'écolières, pique-nique, disparition collective, nature, atmosphère qui donne le frisson (eerie), battue, bas, corsets, bottines, prof de maths, pension de jeunes filles, orpheline, amnésie)
Le Bal des actrices, Maïwenn, 2009
The Act of Killing, Joshua Oppenheimer, 2012

16/06/2014

Rêver d'ailleurs

Le Masque de la tristesse d'Ernst Neizvestny, Magadane, photo Wikipedia
Parfois, je me balade sur la carte de Bruxelles juste pour avoir un petit coup de nostalgie en pensant, par exemple, au pont du Germoir, ce lieu essentiel de la ville. Les noms des rues d'Ixelles me font chavirer -- et oui, ça paraît ridicule -- car les noms de rues, de cafés (tiens, le Supra-Bailly est encore là), de magasins (Zao, qui me fait penser à Cécile), d'églises ou de monuments ont un fort pouvoir évocateur. Je n'ai pas vraiment de rapport émotionnel à la ville où j'habite depuis presque quatre ans, qui est pourtant plutôt plaisante (cinquième au classement des villes les plus agréables à vivre compilé par The Economist Intelligence Unit, pour ce que ça vaux évidemment, c'est-à-dire pas cher selon moi), mais peut-être un peu trop neuve et rectiligne à mon goût. Enfin, j'apprécie de pouvoir faire des balades dans les collines le week-end et de rencontrer des echidnas très mignons qui enfouissent peureusement leur nez pointu dans la terre, cela fait partie des avantages dont je dispose en ce moment.

Mon amie L. rêve de vivre à New York parce qu'elle s'y sent comme à la maison, moi je rêve de visiter des endroits comme Iekaterinbourg, Mourmansk ou Odessa (ne cherchez pas à comprendre, j'ai une sorte d'obsession (malsaine ?) pour l'espace post-soviétique ; je précise que ça n'a rien de politique), d'aller au Kamtchatka, à Duchanbe (capitale du Tadjiskistan) et à Samarkand. Je n'irai probablement jamais parce que, soyons sérieux, si j'ai un peu d'argent en trop pour acheter des billets d'avion je m'en servirais pour venir faire un tour par chez moi, c'est tout (et c'est déjà très bien). Voyager coûte cher, surtout pour les radines comme moi qui n'envisagent pas un instant de loger à l'hôtel (vous imaginez, vous, le prix d'une chambre d'hôtel à Magadane ? d'un B&B à Novossibirsk ?). Je me contenterai donc de mes fantasmes puérils de Sibérie et de Congo (merci David Van Reybrouck), en attendant il me reste les livres et ce n'est pas si mal (d'autant plus que ça évite les déceptions -- en même temps, c'est inexplicable et incompréhensible je sais, mais je suis intimement sûre que j'adorerai Iekaterinbourg, si si si).

13/06/2014

Émotions et envies

Une rue près de chez moi

Le passage suivant, au début de Life & Times of Michael K, m'a fait pleurer à chaudes larmes. Deux fois.
'You don't know where I could get something to eat,' asked K. 'I haven't eaten since yesterday.' 'Man,' said the man, 'why don't you go and get us both a pie,' and passed K a one-rand coin. K went to the bakery and brought back two hot chicken pies. He sat beside his friend on the bench and ate. The pie was so delicious that tears came to his eyes. The man told him of his sister's uncontrollable fits of shaking. K listened to the birds in the trees and tried to remember when he had known such happiness. (Vintage Books, p. 30)

J'ai aussi pleuré en regardant Le hérisson dans le brouillard {ici}, et puis le suspense insoutenable d'un roman de Deon Meyer m'a donné des crampes d'estomac.

--

Je n'aime plus le potiron, mais le passage suivant m'a redonné envie d'y goûter.

He lifted the first strip to his mouth. Beneath the crisply charred skin the flesh was soft and juicy. He chewed with tears of joy in his eyes. The best, he thought, the very best pumpkin I have tasted. For the first time since he had arrived in the country he found pleasure in eating. The aftertaste of the first slice left his mouth aching with sensual delight. He moved the grid off the coals and took a second slice. His teeth bit through the crust into the soft hot pulp. Such pumpkin, he thought, such pumpkin I could eat every day of my life and never want anything else. And what perfection it would be with a pinch of salt—with a pinch of salt, and a dab of butter, and a sprinkling of sugar, and a little cinnamon scattered over the top! Eating the third slice, and the fourth and fifth, till half the pumpkin was gone and his belly was full, K wallowed in the recollection of the flavours of salt, butter, sugar, cinnamon, one by one. (idem, p. 114)
Un roman policier israélien qui se passe à Holon, banlieue banale de Tel Aviv, m'a donné une terrible envie de lire la Lettre au père de Kafka. Ce que j'ai fait rapidement, d'ailleurs. À son tour, la Lettre au père m'a donné envie de lire Le monde d'hier de Zweig ainsi que Ma vie, l'autobiographie de Marc Chagall.

--

Choses intéressantes :

Navigating the power of attention when it is part of what the cruel seek : brillance et subtilité à propos de la campagne #bringbackourgirls

Translating for Bigots, ou comment traduire pour un public plein de préjugés

The Dangers of a Single Book Cover

The Albertine Workout, un poèmessai à lire absolument.

06/04/2014

Le book club et la bibliothèque


Il y a quelques mois, je suis devenue membre d'un club de lecture, chose très populaire dans ce pays où beaucoup de femmes (et quelques rares hommes) participent à de telles structures. C'est une entreprise à laquelle je m'étais solennellement promis de ne jamais adhérer, pour la bonne et simple raison que je craignais devoir suivre les recommandations littéraires de personnes certes bien intentionnées, mais dont je n'approuve pas nécessairement les goûts. Oui, je suis intolérante, insupportable et pleine de préjugés, c'est vrai, et je trouve que la plupart des gens lisent des choses assez médiocres, ou du moins qui ne m'intéressent pas le moins du monde. (Comme en plus je suis pleine de contradictions, cela m'arrive aussi d'aimer certains livres à succès.) L'idée de consacrer du temps et de l'argent à des bouquins douteux me paraissait carrément rébarbative. Pourtant, j'ai fini par céder aux sirènes d'un club composé de femmes gréco- et italo-australiennes excessivement sympathiques, drôles et chaleureuses, et je ne le regrette pas, alors même que, pour l'instant, je suis effectivement chagrinée par les livres qu'elles choisissent. Les séances sont en effet de très bons moments, où on s'amuse énormément tout en mangeant des spécialités méditerranéennes absolument délicieuses, et où on parle finalement assez peu de livres*. Je fais tout de même l'effort d'emprunter à la bibliothèque les romans nunuches qui nous sont assignés, que je survole en diagonale.

Je suis contente de retourner à la bibliothèque après tant d'années d'éloignement, et j'aime bien l'atmosphère à la fois studieuse et récréative qui se dégage de ces lieux si accueillants. L'autre jour, j'y ai emprunté un livre de cuisine, ce qui ne m'était pas arrivé depuis bien longtemps. Il s'agit de Silk Road Cooking de Najmieh Batmanglij, dont j'ai envie de faire à peu près toutes les recettes, et en particulier les suivantes : salade de riz aux cerises acidulées, aux aubergines et à la grenade, soupe à la pistache, tomates farcies à la géorgienne, omelette à la rose, salade de pommes de terre ouzbèke, scones afghanes, soupe iranienne de nouilles à la verdure et plein de trucs avec safran, pétales de rose, cardamome, cannelle, blé concassé, noix, mélasse de grenade et autres délicieusetés. En plus, le livre est plein d'informations culturelles vraiment intéressantes sur la route de la soie ou la poésie persane et les photos n'ont pas cet agaçant style léché qui prédomine dans l'édition culinaire. C'est substantiel, terriblement appétissant et même pas branché.

À part ça, ces derniers temps j'ai aimé :
  • un excellent article sur la "burqa lit" ou, comme les appelle l'auteure, les "chroniques du voile"; vous avez certainement déjà remarqué ces nombreux bouquins qui racontent l'histoire de femmes musulmanes cruellement opprimées. L'article montre comment ces livres servent plutôt à se rassurer sur sa propre valeur -- genre "nous on traite quand même mieux les femmes que ces gens-là" -- et à s'apitoyer de manière quelque peu condescendante qu'a informer sur les problèmes que rencontrent les femmes dans les pays musulmans.
  • les suggestions de lectures de Teju Cole. J'adore quand les écrivains donnent des conseils de lecture et j'ai trouvé ceux-ci très inspirants : poésie, romans, histoire de l'art et photo (et même un roman sur la photo, c'est fou) ; je suis très intriguée par Penelope Fitzgerald, dont je n'avais jamais entendu parler, et j'ai vraiment envie de m'acheter le livre sur Bruegel (Inside Bruegel d'Edward Snow).
  • une longue interview de Jacques Roubaud, aussi précieux que rare dans les médias. On y apprend qu'il lit essentiellement en anglais, qu'il préfère se tenir à distance de la psychanalyse et qu'il prépare, avec l'Oulipo, un projet fascinant : imaginer le contenu du livre que tient le gisant d'Aliénor d'Aquitaine à l'abbaye de Fontevraud.
  • les confidences d'Anne Carson, mystérieuse poétesse volcanique, à un journaliste du NYT ; j'adore sa remarque sur le grec ancien : "It just seemed to me the best language." Ce genre de chose ne s'explique pas, évidemment. Quant à moi, je viens juste de terminer Autobiography of Red de ladite poétesse et ce livre troublant m'a donné envie de lire Stésichore, le génie des adjectifs.
  • Merchants of Doubt, pour l'instant le meilleur livre de l'année (titre provisoire puisque nous ne sommes qu'en avril) ; épatant et tellement intéressant, il m'a permis de comprendre certains grands enjeux de notre temps (voilà que je deviens pompeuse) ; en effet, grâce à lui je me sens maintenant, si nécessaire, capable d'avoir une conversation informée sur le réchauffement planétaire (notez que, malgré cela, je n'essaierais probablement pas si l'occasion se présentait), et donc réellement un tout petit peu plus intelligente (c'est dit). En plus d'être rigoureusement documenté, il est extrêmement bien écrit, dans la tradition du journalisme d'investigation de haute volée, ce qui rend sa lecture haletante autant que palpitante. 
  • une brève (mais efficace) interview de Judith Butler, qui remet les pendules à l'heure. Ça m'a même donné envie de lire Trouble dans le genre. À conseiller à tout le monde, et en particulier aux angoissés de la "théorie du gender", avec l'accent français.  
  • ce billet de blog sur les B.D. qui traitent du génocide rwandais. Maintenant je veux toutes les lire.
  • cet article à propos de l'écrivain Dinaw Mengestu, dont j'ai très envie d'acheter le dernier roman, All Our Names. 
  • J'ai aussi très envie de m'acheter ce livre de Paolo Rumiz, découvert grâce à cet article. Mais voilà, il n'existe pas au format électronique, et malheureusement c'est très souvent le cas des livres en français qui me font envie. Résultat : je ne lis presque plus en français. Chers éditeurs francophones, n'oubliez plus de proposer aussi vos nouvelles parutions au format e-pub.
* Peut-être que les book clubs, dans l'ensemble, ne sont pas faits pour les gens qui prennent la lecture trop au sérieux.

--

06/03/2014

All that blood

© Charles Klein

When she gets up from the stretcher and walks a few steps, what seems like a huge amount of blood almost immediately splashes on the floor. She apologises while the nurses start cleaning the mess. It is embarrassing, but there isn't much she could have done about it. Even the ridiculously huge pad they gave her couldn't absorb that much liquid. Now her legs are covered in fresh blood, which will quickly dry up and stick on the thin paper bedsheet, and her shoes are ready for the bin.

But back in the apartment, she had only left an almost elegant streak along the staircase, Tom Thumb style. The drops were red, shiny, fresh, and beautiful, but possibly not as much as when Snow White's mother pricks her finger with a needle. She had noticed them in a very detached way, as if it wasn't her own blood dripping. At the same time, she had felt something snap inside, a bit like a trigger going off. 

Later on, when all is done, she listens to this song and feels (just a bit) melancholic.